Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La France ignore tout de la guerre en Ukraine (volontaire français)

    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 10

    Les médias occidentaux, notamment français ne disent pas au public qu'une guerre civile se déroule en Ukraine, a affirmé Guillaume, un des quatre volontaires français venus combattre dans le Donbass aux côtés des opposants au régime de Kiev.

    Les médias occidentaux, notamment français ne disent pas au public qu'une guerre civile se déroule en Ukraine, a affirmé Guillaume, un des quatre volontaires français venus combattre dans le Donbass aux côtés des opposants au régime de Kiev.

    "Notre présence dans le Donbass n'a pas été médiatisée. Donc elle n'est connue que de très peu de gens. Les Français ne savent pas pour le moment que nous sommes là, ils ne savent même pas qu'il y a une guerre dans le Donbass, ils ne savent pas du tout ce qui s'y passe", a déclaré Guillaume dans une interview à RIA Novosti.

    Selon lui, les médias occidentaux ne disent pas la vérité sur les événements dans le sud-est de l'Ukraine.

    Ukraine: une troisième guerre mondiale est en cours (volontaire français)>>

    "Les médias de l'Ouest n'en parlent pas du tout. Ils présentent la Russie comme un ennemi, comme un agresseur, comme un pays de terroristes et ne disent absolument pas qu'il y a une guerre en Ukraine. Donc le public français ne sait pas ce qui s'y passe. Pour le moment. Qui aidera à présenter les choses au public français d'une autre manière?", a demandé Guillaume.  

    Il a souligné que les volontaires français resteraient dans la République populaire de Donetsk "aussi longtemps qu'elle est agressée et aussi longtemps que les populations ont besoin de notre aide".

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    101 ballons à la mémoire des enfants du Donbass lâchés dans le ciel lyonnais
    Jean-Yves Le Drian en Ukraine: «Un double langage franco-allemand qui bloque la situation»
    Lasse des médias maintream, cette Française part dans le Donbass pour juger par elle-même
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik