Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Etat islamique: la riposte militaire des Etats-Unis insuffisante (expert)

    International
    URL courte
    0 4 0 0

    Dans sa lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), les Etats-Unis ne doivent pas miser uniquement sur leur puissance militaire, a déclaré à RIA Novosti Bradley Moss, expert américain des questions de sécurité nationale.

    Dans sa lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), les Etats-Unis ne doivent pas miser uniquement sur leur puissance militaire, a déclaré vendredi à RIA Novosti Bradley Moss, expert américain des questions de sécurité nationale.

    "Pour venir à bout de ce groupe terroriste, la riposte militaire seule n'est pas suffisante, bien qu'indispensable. Pour saper les sources de recrutement et de financement des djihadistes, il faut développer des institutions gouvernementales stables et représentatives dans l'ensemble du Proche-Orient, ce qui permettra de résoudre les problèmes sociaux dans le cadre d'un processus politique et non par la violence. Il s'agit là d'un projet à long terme dans lequel les Etats-Unis ne doivent pas s'engager en faisant cavalier seul", a estimé M.Moss.

    Et de prévenir que la coopération de Washington avec la Russie et l'Iran serait toutefois peu probable à présent "pour des raisons géopolitiques évidentes".
    "Le président Obama qui a promis avant son élection de retirer les troupes d'Irak ne se décidera sans doute pas à les renvoyer dans ce pays d'autant plus qu'une telle décision ne trouverait pas un large appui auprès des Américains", a ajouté l'expert.

    Depuis deux semaines à peu près, les Etats-Unis portent des frappes aériennes contre les positions des djihadistes de l'EI qui ont décapité le journaliste américains James Foley, porté disparu depuis près de deux ans en Syrie. Les terroristes ont mis en ligne une vidéo montrant son exécution, affirmant détenir également un autre journaliste américain Steven Sotloff et prévenant que son sort dépendra des décisions américaines à venir.

    Début juin, suite à l'activation du mouvement Etat islamique – ex-Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) - la menace à la sécurité s'est accrue en Irak. Les combattants de l'Etat islamique qui combattaient jusqu'à présent en Syrie ont lancé une offensive contre les régions nord et ouest de l'Irak. Ils ont été rejoints par les sunnites, des militaires de l'armée de Saddam Hussein et des groupes terroristes mineurs. Fin juin, l'Etat islamique a annoncé la création d'un "califat" islamique sur les territoires contrôlés en Irak et en Syrie.

    Lire aussi:

    La Turquie frappe des Kurdes en Syrie et en Irak sans coordination avec la coalition US
    Les Irakiens commencent à regretter Saddam Hussein
    Président irakien: «Il faut mener une enquête sur les frappes US en Irak»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik