Ecoutez Radio Sputnik
    International

    UE/embargo russe: les produits moldaves en pâtissent (Rogozine)

    International
    URL courte
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (184)
    0 1610

    Les restrictions frappant les importations de produits moldaves en Russie sont dictées par un risque de réexportation de marchandises européennes, suite à la signature par Chisinau de l'accord d'association avec l'UE, a indiqué le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine.

    Les restrictions frappant les importations de produits moldaves en Russie sont dictées par un risque de réexportation de marchandises européennes, suite à la signature par Chisinau de l'accord d'association avec l'UE, a indiqué vendredi le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine.

    "Les Russes aiment les fruits et légumes moldaves, mais nous craignons que, présentées comme des produits moldaves, des marchandises, dont nous ne voulons pas, se retrouvent sur le marché russe. Ayant signé l'accord d'association avec l'Union européenne et celui de libre-échange, Chisinau n'a pas tenu compte des intérêts de ses partenaires de la Communauté des Etats indépendants (CEI), notamment de la Russie", a déclaré M.Rogozine à l'issue d'un entretien à Tiraspol avec le dirigeant de la Transnistrie Evgueni Chevtchouk.

    Et d'ajouter que des officiels moldaves devraient se rendre d'urgence à Moscou pour essayer de trouver des solutions aux problèmes liés à l'embargo russe.

    "Les problèmes s'accumulent, les fermiers dans le nord de la Moldavie se sont déjà mis en grève, mais le gouvernement tarde toujours à agir", a constaté le vice-premier ministre.

    Le 7 août, la Russie a publié la liste des produits interdits d'importation en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, de l'Australie, du Canada et de la Norvège, en réponse aux sanctions imposées contre Moscou sur fond de crise en Ukraine. Décrétée pour une durée d'un an, cette interdiction concerne le bœuf, le porc, la volaille, le poisson, le fromage, le lait et les produits laitiers, ainsi que les noix, les légumes et les fruits.

    Dès le 18 juillet dernier, l'agence sanitaire russe Rosselkhoznadzor a instauré des restrictions provisoires à l'importation en Russie des fruits moldaves. A compter du 1er septembre prochain, une loi doit entrer en vigueur qui supprime les droits de douane zéro pour l'importation en Russie de certaines marchandises provenant de Moldavie, notamment du vin, de la viande, des légumes et des graines. Selon Moscou, il s'agit là d'une réaction à la signature par la Moldavie le 27 juin de l'accord de libre-échange avec l'UE, ce qui menace la sécurité de l'Union douanière (Russie-Biélorussie-Kazakhstan).

     

    Dossier:
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (184)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik