International

Association Ukraine-UE: Moscou compte sur le respect de l'Occident

International
URL courte
Entretiens à Minsk sur la paix en Ukraine (2014) (22)
0 11
S'abonner

La Russie espère que les pays occidentaux respecteront les mesures que Moscou prendra pour protéger son économie, a déclaré à Minsk le président russe Vladimir Poutine.

La Russie espère que les pays occidentaux respecteront les mesures que Moscou prendra pour protéger son économie, a déclaré mardi à Minsk le président russe Vladimir Poutine.

"Si nous ne parvenons à aucune entente et si on ne tient pas compte de nos inquiétudes, nous serons obligés à prendre des mesures pour protéger notre économie. Et nous avons précisé de quelles mesures il s'agit", a indiqué M.Poutine à l'issue d'entretiens Russie-Ukraine-UE qui ont notamment porté sur l'intégration européenne de l'Ukraine.

"Nos partenaires doivent réfléchir et prendre une décision appropriée. Chaque partie a le droi de prendre des décisions dans le cadre de sa compétence. Nous respecterons le choix de nos collègues européens et ukrainiens. Nous espérons qu'ils respecteront aussi nos mesures visant à défendre nos intérêts", a noté M.Poutine.

La Russie a exprimé à plusieurs reprises son inquiétude au sujet de la mise en place d'une zone de libre-échange prévue par l'accord d'association de l'Ukraine avec l'Union européenne. Selon Moscou, cette démarche pourrait entraîner un afflux incontrôlé de marchandises sur le marché russe. La Russie a déjà fait savoir qu'elle prendrait les dispositions nécessaires pour protéger son marché.

Dossier:
Entretiens à Minsk sur la paix en Ukraine (2014) (22)

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook