International

Frontière russo-ukrainienne: Moscou et Kiev lanceront des consultations

International
URL courte
Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
0 11
S'abonner

La Russie et l'Ukraine ont convenu de lancer des consultations sur les moyens de rétablir l'étanchéité de la frontière commune, a annoncé Sviatoslav Tsegolko, porte-parole du président ukrainien Piotr Porochenko.

La Russie et l'Ukraine ont convenu de lancer des consultations sur les moyens de rétablir l'étanchéité de la frontière commune, a annoncé mercredi Sviatoslav Tsegolko, porte-parole du président ukrainien Piotr Porochenko.

"Selon M.Porochenko, l'Ukraine et la Russie se sont mises d'accord pour lancer des consultations sur la fermeture de la frontière au niveau des chefs des services de protection des frontières et des dirigeants des Etats-majors généraux", a indiqué M.Tsegolko sur Twitter.

M.Porochenko a eu mardi une rencontre en tête-à-tête avec le président russe Vladimir Poutine dans la capitale biélorusse.

Ces derniers mois, les poste-frontières russes de la région de Rostov ont à plusieurs reprises subi des tirs depuis le territoire ukrainien. Kiev a à maintes reprises accusé la Russie d'avoir pilonné le territoire ukrainien. Par ailleurs, l'Ukraine et l'Occident affirment que la Russie masse des troupes à la frontière avec l'Ukraine et arme les insurgés, sans produire de preuves et malgré les déclarations formelles de l'Onu qui a indiqué ne détenir aucune preuve de telles livraisons d'armes.

L'Ukraine a qualifié d'intervention directe l'entrée d'un convoi humanitaire russe sur son territoire le 22 août dernier et a déclaré que les gardes-frontières et douaniers ukrainiens devaient contrôler les futures livraisons d'aide humanitaire. Selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, Moscou avait obtenu le feu vert de Kiev avant d'envoyer le convoi destiné aux habitants du sud-est de l'Ukraine.

Dossier:
Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook