Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire iranien: Téhéran menace Washington de sanctions (agence)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 01

    L'Iran se réserve le droit de décréter des mesures de riposte face aux sanctions américaines, a déclaré lundi le premier vice-président iranien Eshaq Jahangiri cité par l'agence IRNA.

    L'Iran se réserve le droit de décréter des mesures de riposte face aux sanctions américaines, a déclaré lundi le premier vice-président iranien Eshaq Jahangiri cité par l'agence IRNA.

    M.Jahangiri a dénoncé les nouvelles sanctions introduites par Washington à l'encontre de son pays vendredi 29 août, les qualifiant de contraires à l'accord de Genève conclu en novembre dernier entre Téhéran et les grandes puissances mondiales.

    Selon lui, les sanctions US sont susceptibles d'entraver le processus de réglement du dossier nucléaire iranien. Dans le même temps, la République islamique reste disposée à poursuivre ses négociations avec les six médiateurs internationaux pour son programme nucléaire (Russie, Etats-Unis, Chine, Royaume-Uni, France, Allemagne), a indiqué le responsable.

    Aux termes de l'accord intermédiaire conclu le 24 novembre 2013 à Genève, l'Iran et les six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire (Russie, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Allemagne) devaient élaborer avant le 20 juillet un document définitif garantissant le caractère exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée graduelle des sanctions décrétées contre la République islamique. Or, ce délai n'a pas été respecté.

    L'accord intermédiaire ne pouvant pas rester en vigueur pendant plus d'un an à dater de sa signature, le document définitif doit être élaboré le 24 novembre 2014 au plus tard.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    Paris, Berlin et Londres unanimes quant au sort de l’accord sur le nucléaire iranien
    L'Iran menace de quitter l'accord nucléaire en cas de nouvelles sanctions US
    Moscou juge impossible le retour aux sanctions contre l’Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik