Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: perspectives du règlement au menu d'un entretien Lavrov-Mouallem

    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    0 0 0

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a discuté par téléphone avec son homologue syrien Walid Mouallem des perspectives du règlement de la situation en Syrie, rapporte la diplomatie russe.

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a discuté lundi par téléphone avec son homologue syrien Walid Mouallem des perspectives du règlement de la situation en Syrie, rapporte lundi la diplomatie russe.

    "MM.Lavrov et Mouallem ont constaté que le conflit syrien n'avait pas de solution militaire et ne pouvait être réglé que par des moyens politico-diplomatiques.

    Dans ce contexte, les ministres ont échangé leurs vues sur des formats susceptibles de permettre la reprise des efforts en vue d'une réconciliation intersyrienne", lit-on dans le communiqué.

    Par ailleurs, les interlocuteurs ont évoqué les deniers événements en Syrie à la lumière de l'aggravation de la menace terroriste dans le pays et dans l'ensemble de la région, suite aux agissements agressifs des djihadistes de l'Etat islamique (EI).

    "Le chef de la diplomatie syrienne a réaffirmé la disposition de Damas à coordonner ses actions dans la lutte antiterroriste avec les représentants de la communauté internationale en matière de mise en application de la résolution 2170 du Conseil de sécurité des Nations unies", souligne le ministère russe des Affaires étrangères.

    Le conflit sanglant qui fait rage en Syrie depuis mars 2011 a déjà fait, selon l'Onu, plus de 191.000 morts. Les troupes de Damas font face à des terroristes appartenant à différents groupes de l'opposition armée. Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) en sont les plus acharnés. Fin juin, l'Etat islamique a annoncé la création d'un "califat" islamique sur les territoires contrôlés en Irak et en Syrie.

    La résolution 2170 a été adoptée par le Conseil de sécurité de l'Onu le 15 août dernier. Le document vise à empêcher le recrutement et le financement des djihadistes en Syrie et en Irak, en prévoyant des sanctions qui consistent entre autres en des gels d'avoirs et une interdiction de voyager pour les personnes liées à l'Etat islamique et au Front al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda, ndlr).

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Tentatives US d’empêcher la lutte antiterroriste en Syrie: Moscou promet une réponse
    Damas: Washington hostile à la participation de la Syrie à la libération de Deir ez-Zor
    La victoire sur les terroristes dévoilera les vrais objectifs des USA en Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik