Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Moscou appelle Israël à renoncer à annexer 400 ha en Cisjordanie

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Russie appelle Israël à revenir sur sa décision de s'approprier 400 hectares de terres situées près de Bethléem, en Cisjordanie, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    La Russie appelle Israël à revenir sur sa décision de s'approprier 400 hectares de terres situées près de Bethléem, en Cisjordanie, a déclaré lundi le ministère russe des Affaires étrangères.

    "Nous appelons les autorités israéliennes à revoir leur décision d'annexer 400 hectares en Palestine. Nous sommes persuadés que (...) les deux parties en conflit palestino-israélien devraient faire des gestes de bonne volonté susceptibles d'éviter l'escalade du conflit et d'encourager la reprise des négociations de paix sur le statut définitif des territoires palestiniens sur la base des normes internationales", a indiqué le ministère dans un communiqué.

    Le ministère a exprimé son inquiétude face à l'intention d'Israël d'annexer des terres palestiniennes.

    "Ces actions unilatérales nuiront aux perspectives du processus de paix palestino-israélien qui repose sur l'idée d'un Etat palestinien basé sur les lignes de 1967avec échanges de territoires", a ajouté le ministère.

    "Nous sommes préoccupés par les informations selon lesquelles cette décision israélienne est une réaction à l'enlèvement et la mort de trois jeunes Israéliens près d'Hébron en juin dernier. Nous condamnons toutes les attaques contre les civils, mais nous rappelons que de tels actes de châtiment entraînent la montée de méfiance réciproque et réduisent les chances de compromis", a noté le ministère.

    Le gouvernement israélien a annoncé dimanche sa décision de confisquer 400 hectares de terres situées en Cisjordanie, dans le secteur de Bethléem, en réponse au meurtre de trois étudiants israéliens par le Hamas. Ce meurtre a déjà enclenché une nouvelle spirale de violences au Proche-Orient et le début de l'opération israélienne Bordure protectrice contre le Hamas dans la bande de Gaza.

    Lire aussi:

    La Palestine confirme la fin de sa coopération avec Israël en matière de sécurité
    Un char israélien détruit un poste d'observation palestinien dans la bande de Gaza
    Netanyahou: la paix possible, si les Palestiniens reconnaissent «la réalité» sur Jérusalem
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik