Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les sanctions contre la Russie entravent le règlement du conflit ukrainien (Moscou)

    International
    URL courte
    Sanctions contre la Russie (826)
    0 0 0

    La poursuite de la politique de sanctions contre la Russie ne contribuera pas à régler le conflit intra-ukrainien, et ne fera au contraire qu'aggraver les tensions, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans une interview au journal espagnol El Pais.

    La poursuite de la politique de sanctions contre la Russie ne contribuera pas à régler le conflit intra-ukrainien, et ne fera au contraire qu'aggraver les tensions, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans une interview au journal espagnol El Pais.

    "Il est évident que la poursuite de la pression liée aux sanctions contre la Russie ne contribuera pas à régler la crise intra-ukrainienne, ne fera que provoquer une aggravation du conflit et compliquera le dialogue. Nous considérons le nouveau paquet de sanctions de l'UE contre notre pays, entré en vigueur le 12 septembre, comme une réponse de Bruxelles absolument aveugle aux résultats de la rencontre à Minsk du groupe de contact pour le règlement de la situation en Ukraine", a déclaré M. Lavrov.

    Selon lui, une telle attitude "envoie un signal interprété comme un soutien par le "parti  de la guerre" à Kiev, qui n'a pas intérêt à la réalisation des dispositions du protocole de Minsk et à la pacification de la situation dans le pays".

    Le ministre a rappelé que la Russie se réservait le droit d'entreprendre des mesures visant à protéger les intérêts légitimes du pays, notamment en matière de sécurité nationale.

    "Cependant, nous estimons que le pragmatisme et le bon sens dans l'approche des partenaires triompheront finalement. Les Etats-Unis, l'Union européenne, ainsi que d'autres pays, ont besoin d'écouter la voix de la raison et de mettre fin à ce cercle vicieux, basé sur le principe "œil pour œil", qu'ils ont eux-mêmes déclenché", a souligné M. Lavrov.

    Les autorités de Kiev ont lancé le 15 avril une opération "antiterroriste" d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch. Les régions de Lougansk et de Donetsk ont proclamé leur indépendance par rapport à Kiev suite aux référendums tenus en mai dernier.

    Les représentants de Kiev et des républiques autoproclamées de Lougansk et de Donetsk ont signé le 5 septembre à Minsk le protocole de cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine après plusieurs mois d'affrontements meurtriers et particulièrement destructeurs dans la région. Les deux parties au conflit ont déjà dénoncé plusieurs violations du cessez-le-feu.

    Dossier:
    Sanctions contre la Russie (826)

    Lire aussi:

    Moscou: Berlin, Paris et Washington doivent pousser Kiev à respecter les accords de Minsk
    Moscou accuse Kiev de saper à nouveau l’application des accords de Minsk
    Selon Pence, les accords de Minsk sont le meilleur moyen d’atteindre la paix en Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik