International

Plus de 70.000 Kurdes se réfugient en Turquie

International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
0 11
S'abonner

Environ 70.000 Kurdes de Syrie se sont réfugiés en Turquie au cours des dernières 24 heures, fuyant la poussée des djihadistes dans le nord-est de la Syrie, a annoncé le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Environ 70.000 Kurdes de Syrie se sont réfugiés en Turquie au cours des dernières 24 heures, fuyant la poussée des djihadistes dans le nord-est de la Syrie, a annoncé le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

"Le HCR renforce son action pour aider le gouvernement turc à venir en aide à environ 70.000 Syriens qui ont fui en Turquie ces dernières 24 heures", a indiqué l'agence spécialisée de l'ONU dans un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche.

"Le gouvernement turc et le HCR se préparent à la possible arrivée de centaines de milliers de réfugiés en plus ces prochains jours", alors que les combats se poursuivent, poursuit le HCR.

La Turquie a ouvert vendredi sa frontière aux réfugiés syriens qui ont commencé à quitter jeudi la zone d'Aïn al-Arab (Kobané en langue kurde), encerclée par les combattants du groupe extrémiste Etat islamique (EI). 

L'Etat islamique (EI) >>

Les médias internationaux ont rapporté jeudi dernier que les djihadistes de l'Etat islamique (EI) se sont emparés de 16 villages kurdes situés à la frontière turco-syrienne et ont attaqué la ville d'Aïn al-Arab. Les islamistes sont équipés de chars, de pièces d'artillerie et de lance-grenades dont ils se sont emparés aux entrepôts de munitions à Mossoul (Irak). D'après les médias, les habitants de 100 villages ont dû quitter leurs foyers en raison des hostilités.

Les forces militaires kurdes peshmerga livrent une résistance tenace face à l'offensive menée par l'Etat islamique en Irak et en Syrie, alors que la communauté internationale se mobilise pour former une vaste coalition contre l'EI.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook