Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Iran-Six: Moscou constate un certain progrès

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 01

    Moscou constate un certain progrès aux négociations entre l'Iran et les Six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne) dans l'élaboration de différentes variantes de règlement, annonce la diplomatie russe.

    Moscou constate un certain progrès aux négociations entre l'Iran et les Six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne) dans l'élaboration de différentes variantes de règlement, annonce samedi la diplomatie russe.

    "Bien qu'on n'ait pas réussi à réaliser une percée dans la résolution des questions clés du futur accord, un certain progrès a été enregistré lors de l'élaboration de différentes variantes de règlement du problème nucléaire iranien", lit-on dans le communiqué.

    Du 18 au 26 septembre, New York a accueilli un nouveau round de négociations sur l'élaboration d'un accord de règlement global de la situation autour du programme nucléaire iranien entre Téhéran et les Six avec la participation de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et du ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. 

    La délégation russe a été conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov qui a eu une série de rencontres bilatérale en marge des négociations. 

    Les pays occidentaux et Israël soupçonnent l'Iran de chercher à fabriquer l'arme atomique sous couvert de programme civil, ce que Téhéran ne cesse de démentir.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    Le leader spirituel iranien cite la condition du retrait de l’accord sur le nucléaire
    Oubliez le groupe 5+1, l’Iran met en avant le format 4+1
    L’Iran a préparé un plan B au cas où les Européens se retireraient de l’accord nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik