International
URL courte
165
S'abonner

Les pays de l'Otan doivent mettre leur politique en conformité avec leurs engagements contactés dans le cadre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), a déclaré mercredi Mikhaïl Oulianov, directeur du département de la sécurité et du désarmement du ministère russe des Affaires étrangères.

Les pays de l'Otan doivent mettre leur politique en conformité avec leurs engagements contactés dans le cadre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), a déclaré mercredi Mikhaïl Oulianov, directeur du département de la sécurité et du désarmement du ministère russe des Affaires étrangères.

"Nous invitons les pays de l'Otan à mettre leur politique en conformité avec leurs engagements", a indiqué le diplomate lors d'une réunion de la Première commission de l'Assemblée générale de l'Onu, chargée des questions de désarmement et de sécurité internationale.

"Il s'agit notamment de la pratique de partage du nucléaire (Nato's nuclear sharing) qui permet aux membres non nucléaires de l'Alliance d'accueillir des armes nucléaires sur leur territoire et de participer à l'élaboration de plans concernant leur utilisation. Les militaires et l'aviation de ces pays sont en outre invités à s'entraîner à des frappes nucléaires", a précisé M. Oulianov.

La Russie souscrit sans réserve à l'avis des pays membres du mouvement des non-alignés selon lequel "cette pratique constitue une violation de l'esprit et de la lettre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires", a indiqué le diplomate.

Selon lui, aux termes de l'article 1 de ce document, les Etats dotés d'armes nucléaires se sont engagés à ne pas transférer d'armes nucléaires ni à aider un Etat non nucléaire à acquérir d'armes nucléaires ou le contrôle de telles armes. A leur tour, les Etats non dotés d'armes nucléaires se sont engagés à ne pas accepter le transfert de telles armes et à ne pas en fabriquer.

Lire aussi:

Le coronavirus fera-t-il de la Chine le nouveau maître du monde?
Trump réagit à l’envoi de matériel médical par la France à l’Iran
Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook