Ecoutez Radio Sputnik
    Iana Jdanova et la statue de Poutine

    France: une militante Femen condamnée pour exhibitionnisme

    © Sputnik. FEMEN
    International
    URL courte
    0 34
    S'abonner

    Un tribunal correctionnel de Paris a condamné à 1.500 euros d'amende une militante du groupe ukrainien Femen, Iana Jdanova, pour exhibitionnisme et dégradation, l'intéressée ayant endommagé la statue de cire de Vladimir Poutine au musée Grévin, à Paris.

    Un tribunal correctionnel de Paris a condamné à 1.500 euros d'amende une militante du groupe ukrainien Femen, Iana Jdanova, pour exhibitionnisme et dégradation, l'intéressée ayant endommagé la statue de cire de Vladimir Poutine au musée Grévin, à Paris.

    Mme Jdanova a également été condamnée à 3.004 euros de préjudice matériel et à 1.000 euros de préjudice moral.

    "C'est très étrange, c'est vraiment une blague", a déclaré la militante, citée par l'AFP, après avoir entendu le jugement. Mme Jdanova (26 ans) réside depuis deux ans en France où elle bénéficie du statut de réfugiée politique.

    Son avocate, Marie Dosé, a immédiatement annoncé qu'elle allait faire appel du jugement. Selon Me Dosé, il s'agit de la première condamnation des actions du groupe Femen en France.

    Un autre tribunal parisien avait auparavant relaxé neuf membres de ce groupe féministe ayant provoqué un scandale à la cathédrale Notre-Dame de Paris le 12 février 2013 à l'occasion de la démission du pape Benoît XVI. Torse nu, les jeunes femmes ont fait tinter avec des bâtons avec des cloches provisoirement déposées dans la nef de la cathédrale en criant en anglais: "Pope no more!" (Plus de pape).

    Non seulement le tribunal a relaxé les neufs féministes, mais il a encore infligé des amendes à trois gardiens de la cathédrale pour violences sur les militantes lors de leur expulsion de l'église.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik