Ecoutez Radio Sputnik
    Ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine

    Transnistrie/règlement: Kiev rejette les accusations de partialité

    © Sputnik . Grigoriy Vasilenko
    International
    URL courte
    0 21

    Le porte-parole de la diplomatie ukrainienne Evgueni Perebiïnis a rejeté les accusations de Moscou, selon lesquelles Kiev cherche à revoir les principes de base du règlement en Transnistrie en faveur de l'une des parties au conflit.

    Le porte-parole de la diplomatie ukrainienne Evgueni Perebiïnis a rejeté mardi les accusations de Moscou, selon lesquelles Kiev cherche à revoir les principes de base du règlement en Transnistrie en faveur de l'une des parties au conflit.

    "Nous qualifions ce genre d'accusations de nouvelle tentative de discréditer l'Ukraine en tant que médiateur aux négociations sur le règlement en Transnistrie", a déclaré le diplomate devant les journalistes à Kiev.

    Et d'ajouter que la position de l'Ukraine reposait exclusivement sur le respect de l'intégrité territoriale et de la souveraineté de la Moldavie, "dont la Transnistrie est une partie intégrante".

    Les négociations sur le règlement en Transnistrie selon la formule "5+2" associent la Moldavie et la Transnistrie, en tant que parties au conflit, la Russie, l'Ukraine et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), en tant que médiateurs, l'Union européenne et les Etats-Unis, en tant qu'observateurs. Le round de négociations à Kiev sera le cinquième cette année et le denier sous la présidence tournante ukrainienne de l'OSCE.

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a signalé lundi que Kiev cherchait à soumettre à une révision les principes de base du règlement en Transnistrie "en faveur des autorités ukrainiennes".

    La Transnistrie, dont 60% sont des Russes et des Ukrainiens, cherchait déjà à sortir de la Moldavie avant la chute de l'URSS craignant l'adhésion de la Moldavie à la Roumanie sur une vague nationaliste. En 1992, après une tentative ratée des autorités moldaves à régler le problème par la force, la Transnistrie est devenue de fait un territoire insoumis au contrôle de Chisinau.

    La paix dans la zone du conflit est actuellement maintenue par une Force multinationale comprenant des contingents russe, moldave et transnistrien.

    Lire aussi:

    Macron appelle les Français à se «réconcilier» et dénonce «l'esprit de résignation»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    L’Élysée aurait ignoré les renseignements français, qui estimaient qu’un G7 à Biarritz était «la pire» solution
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik