Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kiev se dotera d'armes de précision et de missiles de croisière (Porochenko)

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 0 0

    L'armée ukrainienne se dotera d'armes de précision et de missiles de croisière, a déclaré le président ukrainien Piotr Porochenko lors d'une visite de travail à Dniepropetrovsk.

    L'armée ukrainienne se dotera d'armes de précision et de missiles de croisière, a déclaré mardi le président ukrainien Piotr Porochenko lors d'une visite de travail à Dniepropetrovsk.

    "J'ordonne de modifier la commande militaire d'Etat pour 2015 et de prévoir des fonds pour la production d'armes de précision, de missiles de croisière", a indiqué M.Porochenko.

    Le président a rappelé que l'industrie de défense ukrainienne n'avait pas reçu de commandes portant sur des armes de précision depuis 2009. "Nous devons être certains que nos troupes et leurs armes correspondent aux meilleures normes mondiales", a ajouté le président.

    Les autorités de Kiev, qui mènent une opération militaire d'envergure dans le sud-est du pays depuis la mi-avril, envisagent de réaliser de nouvelles commandes à l'industrie de défense nationale. Selon le premier ministre Arseni Iatseniouk, le gouvernement est prêt à débloquer un milliard de hryvnias supplémentaires (plus de 76 millions de dollars) sous forme de garanties gouvernementales pour l'achat et le rétablissement des matériels de guerre. Le président ukrainien Piotr Porochenko a récemment déclaré que l'Etat ukrainien s'était engagé dans la voie de la guerre et qu'il élargirait son soutien à l'industrie de guerre et à l'armée.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Kiev prévoit 54 M EUR supplémentaires pour acheter des armes
    Kiev introduit des sanctions contre des réseaux sociaux et médias russes, dont Sputnik
    Rencontre entre Donald Trump et son homologue ukrainien Piotr Porochenko
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik