Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Crise en Ukraine: "effondrement de l'ancien ordre mondial" (expert)

    International
    URL courte
    11e réunion du club de discussion Valdaï (35)
    0 0 0

    La crise en Ukraine témoigne de l'effondrement de l'ancien ordre mondial, estime Nikolaï Zlobine, président du Center on Global Interests de Washington.

    La crise en Ukraine témoigne de l'effondrement de l'ancien ordre mondial, estime Nikolaï Zlobine, président du Center on Global Interests de Washington.

    "L'Ukraine est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase (…). On ne peut plus ignorer que l'ancien ordre mondial s'effondre", a déclaré mercredi M.Zlobine au cours d'une réunion du Club de discussion international Valdaï qui se déroule actuellement à Sotchi.

    Et de signaler que les principales puissances nucléaires étaient déjà impliquées dans le conflit en Ukraine.

    "Je ne suis pas d'accord pour dire que l'Ukraine constitue un problème régional. C'est un problème global, celui de l'effondrement de l'ancien ordre mondial", a ajouté le politologue.

    Par ailleurs, M.Zlobine a fait remarquer que les organisations internationales étaient aujourd'hui incapables de venir à bout du moindre problème sérieux.

    L'expert est persuadé que la Russie ne doit pas se monter passive lors de l'élaboration des nouvelles règles mondiales, car si elle n'y participe pas, d'autres formuleront ces règles à sa place.

    "La Russie doit expliquer et imposer son point de vue, construire un nouveau monde qui soit avantageux pour elle-même également", estime-t-il.

    Institué en 2004, le Club de discussion international Valdaï rassemble chaque année des analystes politiques de différents pays et aborde des thèmes dont la discussion permet aux participants étrangers de mieux comprendre la Russie.

    Dossier:
    11e réunion du club de discussion Valdaï (35)

    Lire aussi:

    Prise d’otages en Syrie: Poutine évoque un «ultimatum» des terroristes
    Poutine explique à quelle condition la Russie emploiera son arme nucléaire
    Le retrait des forces iraniennes de Syrie relève de trois pays, selon Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik