Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le Japon a besoin de la Russie pour améliorer son image de marque (ex-PM)

    International
    URL courte
    0 5821

    Une amélioration des relations avec la Russie aiderait le Japon à améliorer son image de marque en Asie, notamment en Chine et en Corée du sud, estime l'ancien premier ministre japonais Yoshiro Mori.

    Une amélioration des relations avec la Russie aiderait le Japon à améliorer son image de marque en Asie, notamment en Chine et en Corée du sud, estime l'ancien premier ministre japonais Yoshiro Mori.

    "En cas de développement durable de nos relations bilatérales avec la Russie, tant la Chine que la Corée du sud finiront par modifier leur attitude envers le Japon", a déclaré vendredi M. Mori cité par l'agence Kyodo.

    Selon lui, "la Russie et le Japon pourraient bâtir de bonnes relations bilatérales" malgré le litige territorial qui les oppose.

    "Il existe de nombreux domaines pour la coopération entre les deux pays. Les investissements et les technologies japonaises pourraient favoriser le développement de l'Extrême-Orient et de la Sibérie", a indiqué l'ancien premier ministre.

    Un litige territorial empêche Moscou et Tokyo de normaliser leurs relations. Le Japon revendique les îles russes constituant la partie sud de l'archipel des Kouriles (Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai). Pour appuyer sa position, Tokyo évoque le Traité commercial et frontalier de 1855, qui reconnaît ces îles comme faisant partie du Japon.

    Kouriles: tension entre la Russie et le Japon >>

    Moscou rappelle pour sa part que les Kouriles du sud ont été rattachées à l'Union soviétique à l'issue de la Seconde Guerre mondiale et que la Russie en a hérité après la chute de l'URSS. L'appartenance de ces territoires à la Russie est consacrée par des actes juridiques internationaux.

    Lire aussi:

    Poutine: Moscou et Tokyo pourraient travailler ensemble sur les îles Kouriles
    Hospitalité sans précédent: Poutine reconduit en voiture un ex-Premier ministre japonais
    Une mission d’affaires japonaise visite les Kouriles pour la première fois
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik