Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les démarches irréfléchies menacent l'ordre mondial (Poutine)

    International
    URL courte
    11e réunion du club de discussion Valdaï (35)
    0 910

    Il faut éviter les démarches irréfléchies dans la politique internationale, sans quoi les crises actuelles constitueront un prélude à l'effondrement de l'ordre mondial, a déclaré le président russe Vladimir Poutine devant les membres du club de discussion Valdaï.

    Il faut éviter les démarches irréfléchies dans la politique internationale, sans quoi les crises actuelles constitueront un prélude à l'effondrement de l'ordre mondial, a déclaré vendredi à Sotchi le président russe Vladimir Poutine devant les membres du club de discussion Valdaï.

    "Nous sommes parfaitement conscients que le monde s'est engagé dans une époque de changements et de mutations profondes, époque où nous devons tous faire preuve d'un degré élevé de prudence et d'une capacité à éviter les démarches irréfléchies. Au cours des années écoulées depuis la guerre froide, les acteurs politiques internationaux ont quelque peu perdu ces qualités. Il est aujourd'hui nécessaire de s'en souvenir, sans quoi l'espoir d'un développement pacifique durable sera une illusion dangereuse et les bouleversements actuels constitueront un prélude à l'effondrement de l'ordre mondial", a déclaré le chef de l'Etat russe.

    La 11e réunion du club international de discussion Valdaï a réuni 108 experts, historiens et analystes politiques de 25 pays. Sa session plénière finale est consacrée aux facteurs d'érosion du système actuel des institutions et des normes du droit international.

    Institué en septembre 2004, le Club de discussion international Valdaï rassemble chaque année près de trois cents analystes politiques de différents pays et aborde des thèmes dont la discussion permet aux participants étrangers de mieux comprendre la Russie.

    Dossier:
    11e réunion du club de discussion Valdaï (35)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik