International
URL courte
0 21
S'abonner

Les ONG internationales sont submergées par le nombre croissant de réfugiés contraints de quitter leurs pays en proie à des conflits, a reconnu dans une interview au quotidien britannique Independent le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres.

Les ONG internationales sont submergées par le nombre croissant de réfugiés contraints de quitter leurs pays en proie à des conflits, a reconnu mercredi dans une interview au quotidien britannique Independent le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres.

"Il serait honnête de constater que la communauté humanitaire est aujourd'hui à la limite de ses capacités. Son financement est insuffisant, ses possibilités de réagir sont trop réduites", a déclaré M.Guterres.

Selon lui, il n'est pas exclu que dans un avenir relativement proche, les ONG ne puissent même plus fournir une assistance minimale aux nécessiteux.

"Tout porte à croire que le monde a perdu la capacité de prévenir les conflits et de les régler (…). Certains leaders politiques se croient sans doute autorisés à provoquer des conflits, espérant que les ONG feront le ménage par la suite. Nous ne sommes plus à même de le faire", a souligné le Haut-Commissaire.

Selon l'Onu, on comptait près de 14.000 réfugiés dans le monde en 2011, il y en avait 23.000 en 2012 et 32.000 l'année dernière.

M.Guterres suppose qu'en 2014, ce chiffre sera beaucoup plus important. Les conflits en Syrie, en Irak, en Libye, au Yémen, au Soudan du Sud et en Centrafrique posent le plus de problèmes.

Lire aussi:

Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Un incendie se déclare après une explosion à bord d'un navire militaire US à San Diego - vidéo
Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
L'OMS annonce une hausse record des cas de Covid-19 dans le monde en 24h
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook