International

G20: Washington cherche à diviser le monde en deux camps (expert)

International
URL courte
G20 de Brisbane (28)
0 12
S'abonner

Le sommet du G20 de Brisbane a une fois de plus démontré l'intention de Washington de diviser le monde en deux camps, estime l'expert français en macroéconomie et géopolitique Jacques Sapir.

Le sommet du G20 de Brisbane a une fois de plus démontré l'intention de Washington de diviser le monde en deux camps, estime l'expert français en macroéconomie et géopolitique Jacques Sapir.

"Ce n'est pas la +communauté internationale+ qui a cherché à isoler Vladimir Poutine, mais les Etats-Unis et les pays qui leurs sont liés comme la Grande-Bretagne, l'Australie et la France (et dans une moindre mesure l'Allemagne)", écrit l'analyste sur son blog.

Dans le même temps, les positions prises par Vladimir Poutine "sont en réalité très populaires en Chine, en Inde, en Afrique du Sud et au Brésil", note M.Sapir.

"Le danger ici est que la politique américaine (…) est en train de cristalliser une fracture entre les pays émergents, qui tentent de s'organiser autour de la Russie et de la Chine, et les pays sous influence américaine", explique l'expert français.

Selon lui, il s'agit d'un "jeu à la fois dangereux et stupide", puisque "tout le monde sait bien que les Etats-Unis sont néanmoins une puissance déclinante", quoiqu'ils restent "très puissants".

Dans ce contexte, une nouvelle coupure du monde en deux camps empêcherait la communauté internationale de conjuguer ses efforts face aux problèmes globaux tels que la propagation du virus Ebola, le terrorisme et la situation au Proche-Orient, prévient M.Sapir.

Dossier:
G20 de Brisbane (28)

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook