Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: Kiev reconnaît de facto la partition du pays (journal)

    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 0 0

    La décision d'instaurer un blocus économique contre les républiques populaires autoproclamées de Donetsk (DNR) et Lougansk (LNR) entérine l'incapacité de Kiev à reconquérir les territoires contrôlés par les insurgés, écrit le journal français L'Humanité.

    La décision d'instaurer un blocus économique contre les républiques populaires autoproclamées de Donetsk (DNR) et Lougansk (LNR) entérine l'incapacité de Kiev à reconquérir les territoires contrôlés par les insurgés, écrit lundi le journal français L'Humanité.

    Le président ukrainien Piotr Porochenko a décidé samedi de mettre fin à tous les services publics dans les régions sous contrôle des "séparatistes prorusses", entérinant de facto la division du pays en deux. Le décret présidentiel oblige le gouvernement à prendre, d'ici une semaine, des mesures "pour mettre fin aux activités des entreprises, institutions et organisations publiques dans les divers territoires où l'"opération antiterroriste" (nom donné par Kiev à son opération militaire dans le Donbass, ndlr) est menée.

    Les prestations sociales n'y seront plus versées. Pour continuer à les toucher, les habitants devront quitter les territoires "sécessionnistes" en montrant leur passeport. D'ici un mois, la banque centrale d'Ukraine devra mettre fin aux services bancaires aux entreprises et aux particuliers. D'ici là, les fonctionnaires, les tribunaux et les prisons auront été transférés en dehors des zones "séparatistes".

    En adoptant de telles mesures, Kiev reconnaît de fait la partition de l'Ukraine entre l'ouest et l'est, bien qu'il n'en parle pas encore ouvertement, conclut le journal.

    Kiev a lancé le 15 avril dernier une opération dite antiterroriste en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch. Le 5 septembre, les autorités de Kiev ont signé à Minsk un accord de cessez-le-feu avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, mais les deux parties s'accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    Poutine: personne n’a coupé le Donbass de l’Ukraine, elle le fait seule avec le blocus
    Kiev ordonne de confisquer le charbon du Donbass
    Selon Pence, les accords de Minsk sont le meilleur moyen d’atteindre la paix en Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik