Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Mistral: les marins russes interdits d'accès à bord (médias)

    International
    URL courte
    La Russie achète un BPC Mistral (316)
    0 10 0 0

    Le futur équipage russe du Vladivostok, le premier des deux BPC classe Mistral construits en France, s'est vu interdire l'accès à bord, rapporte mardi le journal Ouest-France citant des sources proches de la situation.

    Le futur équipage russe du Vladivostok, le premier des deux BPC classe Mistral construits en France, s'est vu interdire l'accès à bord, rapporte mardi le journal Ouest-France citant des sources proches de la situation.

    Selon le quotidien, cette mesure "aurait été décidée par les autorités françaises", bien que le ministère de la Défense ait indiqué "ignorer cette information". Dans le même temps, le journal constate qu'aucune mesure de sécurité spécifique n'a été mise en place pour faire appliquer cette consigne.

    Au total, 550 marins russes se trouvent à Saint-Nazaire depuis le 30 juin dernier. 400 sont venus en France pour se former sur le Vladivostok, et environ 150 forment l'équipage du Smolny, le navire école sur lequel ils dorment.

    En septembre, le Vladivostok a réalisé sa première sortie en mer avec un équipage russe.

    Mistral: le suspense reste entier >>

    La livraison du navire à la Russie reste en suspens. Les autorités françaises, qui tentent d'amener Moscou à modifier sa position sur la crise ukrainienne, affirment que les "conditions ne sont toujours pas réunies" pour remettre le Vladivostok à la partie russe.

    Moscou a fait savoir à cette occasion qu'il attendrait jusqu'à fin novembre avant de réclamer des indemnités pour la non-exécution du contrat et que les montants réclamés seraient rendus publics.

    Dossier:
    La Russie achète un BPC Mistral (316)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik