Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Serbie: les adversaires de l'UE forment un bloc politique prorusse

    International
    URL courte
    0 51

    Le mouvement non parlementaire serbe Dveri (Portes) et le Parti démocratique de Serbie ont annoncé mardi la création d'une alliance de forces patriotiques d'opposition favorable au rapprochement avec la Russie.

    Le mouvement non parlementaire serbe Dveri (Portes) et le Parti démocratique de Serbie ont annoncé mardi la création d'une alliance de forces patriotiques d'opposition favorable au rapprochement avec la Russie.

    La mise en place de cette alliance tient à la nécessité de combattre la politique pro-occidentale des autorités actuelles serbes et d'unir les forces patriotiques qui n'ont pas réussi à se faire représenter au parlement au terme des législatives tenues au printemps dernier.

    "Pour renforcer nos liens avec la Russie, il est indispensable de reconnaître la Russie dans ses frontières constitutionnelles, c'est-à-dire avec la Crimée", a déclaré l'un des dirigeants de Dveri, Bosko Obradovic, lors d'une conférence de presse conjointe des deux mouvements politiques.

    Selon la présidente du parti démocratique de Serbie, Sanda Raskovic-Ivic, pour les patriotes serbes, "le Kosovo-et-Métochie est une partie tout aussi inaliénable de la Serbie que la Crimée l'est de la Russie".

    "La Serbie ne peut pas être l'otage du droit international, surtout si les prescriptions sont rédigées par ceux qui ont raillé et bafoué ce droit. Les masques sont arrachés depuis longtemps", a indiqué Mme Raskovic-Ivic.

    Ce qui unit les deux forces politiques, c'est "leur opposition à l'adhésion de la Serbie à l'Otan et à l'UE", a constaté la présidente du Parti démocratique de Serbie.

    Ce parti, autrefois dirigé par l'ex-premier ministre Vojislav Kostunica, n'a pas franchi le seuil de 5% nécessaire pour entrer au parlement. Suite à cet échec, M. Kostunica a démissionné, cédant sa place à la tête du parti à Sanda Raskovic-Ivic. Ancienne ambassadrice de Serbie en Italie, elle a dirigé, de 2005 à 2007, le Centre de coordination pour le Kosovo-et-Métochie auprès du gouvernement serbe.

    Le mouvement Dveri se définit comme une structure réunissant des antifascistes et des conservateurs. Il a brigué en 2012 et 2014 des sièges au parlement serbe, mais n'a pas franchi le seuil électoral de 5%.

    Lire aussi:

    Anniversaire du Kosovo: confettis et lacrymo
    La Serbie restera militairement neutre, promet son Président en visite en Russie
    EXCLUSIF Qu’est-ce qui attend la Serbie en novembre et que craint son Président?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik