Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire: l'Iran envisage de prolonger les négociations d'un an (médias)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 10

    L'Iran envisage de prolonger les négociations nucléaires pendant six à douze mois en cas d'absence d'accord avec les Six d'ici dimanche soir, a indiqué une source au sein de la délégation iranienne à Vienne citée par les médias européens.

    L'Iran envisage de prolonger les négociations nucléaires pendant six à douze mois en cas d'absence d'accord avec les Six d'ici dimanche soir, a indiqué une source au sein de la délégation iranienne à Vienne citée par les médias européens.

    "Nous comptons toujours parvenir à un accord politique d'ici dimanche soir (...), mais si cet après-midi ou ce soir on n'y arrive pas, une extension de l'accord intérimaire de Genève pour une durée de six à douze mois sera examinée", a fait savoir la source.

    Les grandes puissances soupçonnent depuis 2002 l'Iran de vouloir se doter de la bombe atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil, ce que Téhéran a toujours démenti.

    Aux termes de l'accord intermédiaire conclu le 24 novembre 2013 à Genève, l'Iran et les six médiateurs internationaux (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) auraient dû élaborer avant le 20 juillet un document définitif garantissant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée graduelle des sanctions décrétées contre Téhéran. Or, ce délai n'a jamais été respecté.

    Finalement, les Six et Téhéran se sont donnés jusqu'au lundi 24 novembre pour solder ce dossier épineux qui empoisonne les relations internationales depuis plus de dix ans.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    L’Iran a préparé un plan B au cas où les Européens se retireraient de l’accord nucléaire
    Téhéran se félicite des tentatives échouées de Trump de torpiller l’accord nucléaire
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik