Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: le Canada accorde une aide militaire non létale pour 8 M EUR

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 1811

    Le Canada accordera vendredi une aide militaire non létale à l'Ukraine pour 11 millions de dollars canadiens (7,8 M EUR), a annoncé le ministre canadien de la Défense Rob Nicholson.

    Le Canada accordera vendredi une aide militaire non létale à l'Ukraine pour 11 millions de dollars canadiens (7,8 M EUR), a annoncé mercredi le ministre canadien de la Défense Rob Nicholson.

    Il s'agit notamment d'équipements de protection individuelle, y compris contre le froid, de matériels de neutralisation des munitions, des équipements de télécommunications, de vision nocturne et thermique et des cours de formation médicale.

    Le Canada a déjà octroyé 55 millions de dollars (39,2 M EUR) d'aide à Kiev en envoyant notamment 32 tonnes d'équipements militaires pour 5 millions de dollars (3,5 M EUR) aux gardes-frontières ukrainiens en août dernier. Kiev a en outre reçu un crédit canadien de 200 millions de dollars (142,4 M EUR) pour le financement du budget ukrainien le 30 septembre dernier.

    Kiev a lancé le 15 avril dernier une opération dite antiterroriste en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch le 22 février. Selon l'Onu, le conflit a déjà fait 4.300 morts et près de 10.000 blessés parmi les civils. Le 5 septembre, les autorités de Kiev ont signé à Minsk un accord de cessez-le-feu avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Les deux parties s'accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Le Canada veut livrer des armes à Kiev
    Les USA forment des éclaireurs ukrainiens pour le conflit dans le Donbass
    Selon Pence, les accords de Minsk sont le meilleur moyen d’atteindre la paix en Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik