Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'équipage du premier Mistral russe fêtera le Nouvel An en France (expert)

    International
    URL courte
    La Russie achète un BPC Mistral (316)
    0 40931

    Les marins russes qui se familiarisent avec le premier bâtiment de classe Mistral construit pour la Russie resteront en France tout au moins jusqu'au 1er janvier prochain, estime Arnaud Dubien, directeur du centre d'analyse de la Chambre de commerce et d'industrie France-Russie.

    Les marins russes qui se familiarisent avec le premier bâtiment de classe Mistral construit pour la Russie resteront en France tout au moins jusqu'au 1er janvier prochain, estime Arnaud Dubien, directeur du centre d'analyse de la Chambre de commerce et d'industrie France-Russie.

    "Je crois savoir que l'équipage russe du Mistral restera à Saint-Nazaire jusqu'au 1er janvier. Si les choses se calmaient quelque temps dans le Donbass, ce qui ne serait pas surprenant avec l'arrivée de l'hiver russo-ukrainien, je pense que la France saisirait l'ouverture d'une fenêtre d'opportunité pour livrer le Vladivostok", a déclaré M. Dubien dans une interview au quotidien Le Point.

    Selon l'expert, "les personnes proches du dossier laissent entendre en privé que ne pas livrer n'est pas vraiment une option, mais qu'il faut attendre un contexte plus propice".

    Mardi 25 novembre, le président français François Hollande a suspendu la livraison à la Russie du premier des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral commandés à la France par Moscou. Le président de la République a motivé sa décision par le fait que la situation actuelle dans l'est de l'Ukraine ne permettait toujours pas la livraison du navire.

    Selon le député européen et analyste politique français Aymeric Chauprade, une non-livraison des Mistral à la Russie aurait des conséquences graves pour la France et d'autres pays.

    "Le problème revêt malheureusement le caractère politique et tire son origine des pressions émanant des Etats-Unis et de certains pays de l'Otan tels que la Pologne. L'Union européenne et les Etats-Unis exercent une forte pression sur la France pour l'amener à ne pas livrer les Mistral", a indiqué M.Chauprade dans une interview à la chaîne de télévision RT.

    Selon l'analyste, cette pression a contraint François Hollande à surseoir à la livraison du premier BPC, ce qui risque de dégénérer en catastrophe économique pour la France.

    Mais le plus grave serait la perte de la confiance dans la parole de la France, estime le député européen.

    Dossier:
    La Russie achète un BPC Mistral (316)

    Lire aussi:

    Les Mistral égyptiens seront équipés d’hélicoptères russes
    Moscou formera les pilotes des hélicoptères Ka-52 destinés aux Mistral égyptiens
    L’équivalent russe du porte-hélicoptère Mistral sera construit d’ici 2022
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik