Ecoutez Radio Sputnik
    International

    South Stream: rencontre ministérielle le 9 décembre à Bruxelles (Sofia)

    International
    URL courte
    Le gazoduc South Stream (382)
    0 10
    S'abonner

    Les ministres de l'Energie des pays participant au projet South Stream se réuniront mardi 9 décembre à Bruxelles afin d'évaluer si le futur gazoduc correspond au Troisième paquet énergie, a annoncé à Bruxelles le premier ministre bulgare Boïko Borissov.

    Les ministres de l'Energie des pays participant au projet South Stream se réuniront mardi 9 décembre à Bruxelles afin d'évaluer si le futur gazoduc est conforme au Troisième paquet énergie, a annoncé jeudi à Bruxelles le premier ministre bulgare Boïko Borissov.

    "Les opérations préparatoires n'ont pas été interrompues. Une nouvelle date a été fixée: celle du 9 décembre pour une rencontre des ministres de l'Energie de South Stream. Cette rencontre aura lieu et permettra, je l'espère, de régler certaines questions, y compris concernant le 3e paquet énergie", a déclaré M.Borissov lors d'une conférence de presse conjointe avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

    Selon le premier ministre bulgare, son gouvernement n'a pas reçu de note officielle sur l'abandon du projet par la Russie.

    M.Borissov a toutefois espéré que les relations entre l'Union européenne et la Russie se normaliseraient finalement, ce qui leur permettrait de "se mettre d'accord sur la réalisation du projet de gazoduc South Stream".

    En 2014, la Commission européenne a tenté de bloquer le projet au motif qu'il ne correspondait pas aux normes du Troisième paquet de libéralisation du marché de l'énergie. Communément appelé "troisième paquet énergie", ce document interdit aux sociétés de production de gaz de posséder les gazoducs de transport sur le territoire de l'Union européenne.

    En visite en Turquie le 1er décembre, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la Russie ne pouvait plus poursuivre la réalisation du projet South Stream, principalement en raison de la position non constructive de l'Union européenne. 

    Par ailleurs, la Bulgarie n'a toujours pas avalisé l'entrée du projet dans sa zone économique exclusive. Le PDG du groupe public russe Gazprom Alexeï Miller a annoncé pour sa part que le projet South Stream était clos.

    Dossier:
    Le gazoduc South Stream (382)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik