Ecoutez Radio Sputnik
    Dmitri Rogozine

    Ukraine/sécurité: "menace transnistrienne", une fable de Kiev (Moscou)

    © Sputnik . Alexei Nikolsky
    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 11

    L'Ukraine doit chercher "en elle-même" la menace à sa sécurité nationale, a estimé le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine, commentant la déclaration du ministre ukrainien de la Défense Stepan Poltorak sur une menace militaire émanant entre autres depuis la Transnistrie.

    L'Ukraine doit chercher "en elle-même" la menace à sa sécurité nationale, a estimé samedi le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine, commentant la déclaration du ministre ukrainien de la Défense Stepan Poltorak sur une menace militaire émanant entre autres depuis la Transnistrie.

    "Quant à M.Poltorak (déclarant que la menace militaire pour l'Ukraine émane non seulement depuis l'est, mais aussi depuis le sud, notamment depuis la Transnistrie, ndlr), ce ministre et les autres dirigeants à Kiev doivent chercher en eux-mêmes la principale menace à leur sécurité. Elle n'est ni à l'est ni à l'ouest", a écrit M.Rogozine sur son compte Twitter.

    Les membres du conseil public près le ministère russe de la Défense ont qualifié les propos de M.Poltorak de pure invention sans aucun rapport avec la réalité. Igor Korotchenko estime notamment que "le thème d'une menace militaire extérieure est spécialement imposé à la société ukrainienne pour y maintenir des états d'esprit nationalistes et détourner ainsi l'attention de la population de la politique inefficace du gouvernement". 

    Transnistrie: une menace militaire pour l'Ukraine (ministre) > >

    "Evoquant la +menace transnistrienne+, le ministre ukrainien de la Défense n'entendait sans doute pas les forces armées de la Transnistrie elle-même, mais le contingent de paix russe déployé dans cette république autoproclamée", a indiqué l'expert.

    La Transnistrie est un Etat autoproclamé, entre la Moldavie et l'Ukraine, indépendant de fait depuis la dissolution de l'URSS en 1991.

    Lors d'un référendum organisé en 2006, 97,2% des habitants de la Transnistrie se sont prononcés pour l'indépendance de la région vis-à-vis de la Moldavie et pour son rattachement ultérieur à la Fédération de Russie.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik