International
URL courte
Résiliation du contrat Mistral (128)
0 22
S'abonner

Moscou acceptera n'importe quel scénario d'évolution des événements liés à la livraison des bâtiments de guerre de type Mistral commandés et payés par la Russie, a annoncé samedi le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borissov.

"Nous accepterons n'importe quel scénario concernant la livraison des Mistral. Peu importe que ce soit le 31 décembre 2014 ou le 1er janvier 2015. Nous attendrons la décision de la France", a déclaré M. Borissov aux journalistes.

La livraison du premier des deux Mistral, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu cet automne, mais elle a été suspendue par le président français François Hollande sine die au motif que les conditions permettant de le faire "n'étaient pas réunies". Moscou a déclaré pour sa part attendre soit les navires, soit le retour de l'argent versé.

Début décembre, le premier ministre français Manuel Valls a déclaré qu'il serait encore prématuré de parler de l'échec du contrat sur les Mistral.

Il n'en reste pas moins que les 400 marins russes arrivés au port français de Saint-Nazaire le 30 juin dernier pour se former au maniement des porte-hélicoptères Mistral et amener le premier d'entre eux au port de Saint-Pétersbourg ont définitivement quitté la France.

Dossier:
Résiliation du contrat Mistral (128)

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Coronavirus: un premier cas confirmé en Algérie, un citoyen italien
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook