Ecoutez Radio Sputnik
    Chasseur ukrainien Su-25

    Vol MH17: un chasseur ukrainien soupçonné d'être à l'origine du crash (journal russe)

    © Ukrainian Ministry of Defence
    International
    URL courte
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (272)
    51071102

    Le Boeing-777 malaisien qui s'est écrasé en juillet dernier dans le sud-est de l'Ukraine aurait été abattu par un chasseur ukrainien Su-25, rapporte le tabloïd russe Komsomolskaïa Pravda.

    Le Boeing-777 malaisien qui s'est écrasé en juillet dernier dans le sud-est de l'Ukraine aurait été abattu par un chasseur ukrainien Su-25, rapporte le tabloïd russe Komsomolskaïa Pravda.

    Le journal cite un employé de la base aérienne de Dniepropetrovsk, qui affirme que trois chasseurs ukrainiens sont partis en mission dans la région de Donetsk le jour du crash du Boeing. Sur ces trois avions, deux ont été abattus, tandis que le troisième, équipé de missiles "air-air", a fini par revenir à la base sans munitions.

    Le pilote de l'avion revenu était, selon l'interlocuteur du journal, "très effrayé". "Il aurait pu tirer des missiles sur le Boeing par peur ou par vengeance. Il l'a peut-être pris pour un avion de combat", conclut la source.

    Crash du Boeing: un chasseur ukrainien volait à proximité du jet > >

    Un Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est écrasé le 17 juillet dans la région de Donetsk. Les 283 passagers et 15 membres d'équipage ont perdu la vie dans la catastrophe.

    Les autorités de Kiev ont accusé les indépendantistes du Donbass d'être à l'origine du crash, mais ces derniers ont alors affirmé ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion à cette altitude.

    Dossier:
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (272)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres

    • Alep

      L’armée gouvernementale syrienne soutenue par des milices a délogé les terroristes d’environ la moitié du territoire d’Alep-Est. Ayant éliminé la moitié de l’avant-garde islamiste, les forces armées ont libéré près de 90.000 civils. Mais les actions de l’armée syrienne sont entravées par… la réticence des pays occidentaux à participer au combat.

      243981
    • œil

      Les spécialistes du Centre fédéral de recherche clinique en médecine physique et chimique, un département de l'Agence fédérale médicale et biologique, sont parvenus à fabriquer une rétine d'œil à partir de cellules reprogrammées.

    • Voile porté par musulmane

      Le parlement slovaque a adopté une loi durcissant les règles d'enregistrement d'une religion en tant que religion officielle: un mouvement religieux doit désormais compter au moins 50.000 fidèles pour obtenir un tel statut.

      1340
    • La situation en Syrie

      Les pays occidentaux sont actuellement en train de revoir leur politique syrienne, ce qui influence également la stratégie turque dans la région. Mais l’Occident lui-même ne semble plus être uni sur cette question. En cause, divers événements politiques aux États-Unis et en Europe qui pourraient avoir changé la donne.

      81259
    • Daraprim

      Vendu aux États-Unis au prix exorbitant de 750 dollars par «le businessman le plus haï des USA», le médicament Daraprim, qui est capable de guérir les maladies incurables chez des séropositifs, a pu être synthétisé par des lycéens australiens pour la modique somme de 20 dollars. Le businessman qui a haussé le prix de 5 000% s’explique.

      4775
    • Les secouristes transportent le corps d'une victime d'un avion qui s'est écrasé dans la jungle colombienne avec l'équipe de football brésilienne Chapecoense, près de Medellin, en Colombie

      Le représentant de la compagnie aérienne LaMia, dont l’avion s’est écrasé en Colombie avec l’équipe de football Chapecoense à son bord, a révélé que l’aéronef n’avait plus de carburant suite à la décision du pilote.

      21503