Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau nord-coréen

    Droits de l'homme en Corée du Nord: un sujet tabou selon Pyongyang

    © Flickr / (stephan)
    International
    URL courte
    0 12
    S'abonner

    La décision du Conseil de sécurité de l'Onu d'examiner la situation des droits de l'homme en Corée du Nord constitue une "déclaration de guerre" à Pyongyang, rapporte vendredi l'Agence télégraphique centrale de Corée (KCNA).

    La décision du Conseil de sécurité de l'Onu d'examiner la situation des droits de l'homme en Corée du Nord constitue une "déclaration de guerre" à Pyongyang, rapporte vendredi l'Agence télégraphique centrale de Corée (KCNA).

    La question du respect des droits de l'homme en Corée du Nord a été inscrite lundi à l'ordre du jour du Conseil de sécurité à la demande de 10 des 15 membres du Conseil: l'Australie, le Chili, la Jordanie, la Lituanie, le Luxembourg, la Corée du sud, le Rwanda, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France. La Russie et la Chine ont voté contre cette initiative.

    L'examen de la situation des droits de l'homme en Corée du Nord constitue un "une déclaration de guerre, un défi éhonté et une provocation grave contre le majestueux système socialiste et les habitants de la République populaire démocratique de Corée", a indiqué le Comité pour la réunification pacifique de la Corée (CRPC) dans un communiqué cité par l'agence KCNA.

    Selon le CRPC, le gouvernement sud-coréen, qui a proposé de soumettre cette question au Conseil de sécurité de l'Onu, est une "marionnette des Etats-Unis".

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik