Ecoutez Radio Sputnik
    Voie ferrée

    Kiev suspend la liaison ferroviaire avec la Crimée à partir du 28 décembre

    © Flickr/ Thomas Lieser
    International
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (181)
    0 7612

    L'Ukraine suspendra le 28 décembre la liaison ferroviaire avec la Crimée, qui a adhéré à la Russie en mars dernier, a annoncé à Simferopol le directeur des Chemins de fer de Crimée (KZD) Andreï Karakoulkine.

    L'Ukraine suspendra le 28 décembre la liaison ferroviaire avec la Crimée, qui a adhéré à la Russie en mars dernier, a annoncé samedi à Simferopol le directeur des Chemins de fer de Crimée (KZD) Andreï Karakoulkine.

    "Toutes les liaisons ferroviaires seront suspendues à partir du 28 décembre. Il s'agit des trains en provenance d'Ukraine et aussi de Moscou (transitant par le territoire ukrainien). Cela concerne également les trains de marchandises. Nous déchargerons les marchandises déjà arrivées et c'est fini (...). L'Ukraine nous a coupé du système", a indiqué M.Karakoulkine.

    Selon lui, KZD a reçu un télégramme de Dniepropetrovsk sur la suspension des liaisons ferroviaires avec la Crimée le 26 décembre dernier. Un train Simferopol-Odessa prévu pour samedi a déjà été annulé. 

    L'administration de la compagnie nationale ferroviaire ukrainienne Ukrzaliznytsia avait antérieurement annoncé l'interruption progressive des liaisons avec la Crimée à partir du 27 décembre. Les trains à destination de Simferopol et Sébastopol s'arrêteraient à la frontière avec la péninsule de Crimée à partir de samedi.

    Peuplée en majorité de russophones, la Crimée a proclamé en mars son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie suite à un référendum organisé après le coup d'Etat ukrainien du 22 février. Selon le Service fédéral des migrations de Russie (FMS), seuls 3.500 des 2 millions d'habitants de la Crimée ont refusé d'obtenir la citoyenneté russe. Kiev et les pays occidentaux ne reconnaissent pas le référendum du 16 mars et dénoncent une "annexion" de la péninsule de Crimée par Moscou.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (181)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik