Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Vol MH17: Washington dissimule les informations (journaliste US)

    International
    URL courte
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (279)
    0 2122216

    L'administration US refuse de publier les données des services spéciaux concernant le crash du Boeing malaisien en Ukraine, ce qui permet aux auteurs de la tragédie d'échapper à leur responsabilité, estime le journaliste américain Robert Perry.

    L'administration US refuse de publier les données des services spéciaux concernant le crash du Boeing malaisien en Ukraine, ce qui permet aux auteurs de la tragédie d'échapper à leur responsabilité, estime le journaliste américain Robert Perry.

    Compte tenu des capacités techniques que possèdent les Etats-Unis, le renseignement américain doit savoir précisément ce qui s'est produit le 17 juillet 2014 dans le sud-est de l'Ukraine, explique l'analyste. Cependant, les autorités US gardent le silence jusqu’à présent et ne dévoilent au public que des fragments de leurs informations.

    Ainsi, le rapport néerlandais sur la tragédie ne précise pas si le gouvernement US dispose de données d'observation satellitaire permettant d'établir la provenance du missile qui a abattu l'avion.

    Le journaliste se réfère également à une source anonyme proche des services spéciaux, selon laquelle la chute du Boeing a plus de chances d’avoir été provoquée par des groupes armés financés par les oligarques ukrainiens que par les indépendantistes du Donbass.

    Le Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur avec 283 passagers et 15 membres d'équipage à bord s'est écrasé le 17 juillet dernier dans la région de Donetsk (sud-est de l'Ukraine) sans laisser de survivants. L'appareil volait à 10.050 mètres d'altitude.

    Les autorités de Kiev accusent les insurgés du Donbass d'être à l'origine du crash, mais ces derniers affirment ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion à cette altitude.

    Dossier:
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (279)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik