International
URL courte
0 01
S'abonner

Le gouvernement yéménite avec Khaled Bahah à sa tête a remis sa démission au président du Yémen Abd Rabbo Mansour Hadi, rapportent les médias internationaux en référence à des sources au sein du gouvernement du pays.

Le gouvernement yéménite avec Khaled Bahah à sa tête a remis jeudi sa démission au président du Yémen Abd Rabbo Mansour Hadi, rapportent les médias internationaux en référence à des sources au sein du gouvernement du pays.

Mercredi, les miliciens du groupe yéménite Ansarullah, branche politique du mouvement chiite des Houthis, ont pris le contrôle du palais présidentiel à Sanaa, la capitale. Les autorités yéménites ont accepté la plupart des revendications des rebelles exigeant du chef de l'Etat d'apporter des amendements à la Constitution du Pays.

Le Yémen n'a plus connu de stabilité politique depuis 2011 et les manifestations antigouvernementales qui ont éclaté en plein Printemps arabe, menant à la démission du président Saleh en février 2012. Depuis la mi-août 2014, le Yémen est secoué par des actions des rebelles chiites d'Ansarullah.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook