Ecoutez Radio Sputnik
    Prague

    La République tchèque perd son intérêt aux yeux des USA (ex-ministre)

    © Flickr/ Henrik Berger Jørgensen
    International
    URL courte
    0 31

    Washington perd son intérêt pour la République tchèque suite à la passivité du président Zeman et du gouvernement à l'égard des Etats-Unis, a indiqué l'ex-ministre tchèque de la Défense Alexandr Vondra dans son rapport sur les relations américano-tchèques.

    Washington perd son intérêt pour la République tchèque suite à la passivité du président Zeman et du gouvernement à l'égard des Etats-Unis, a indiqué l'ex-ministre tchèque de la Défense Alexandr Vondra dans son rapport sur les relations américano-tchèques.

    "Le président Milos Zeman et le gouvernement tchèque ne sont pas suffisamment actifs à l'égard des Etats-Unis et ne tentent pas d'infléchir la tendance à l'affaiblissement de l'intérêt américain pour la République tchèque", a-t-il déclaré dans un entretien à l'agence d'information CTK.

    Alexandr Vondra affirme que la politique tchèque à l'égard des Etats-Unis est passive, et qu'en deux ans de présidence M. Zeman n'a pas effectué un seul déplacement à Washington. M. Vondra a souligné que les déclarations controversées du président Zeman sur la crise en Ukraine et la politique de la Russie portaient atteinte à la réputation de la République tchèque aux yeux des Etats-Unis. "Aux yeux de l'Amérique, de telles déclarations déplacent la République tchèque de l'Ouest vers l'Est", estime l'ex-ministre.

    Comme l’a rappelé Alexandr Vondra, le président tchèque a remis en cause la présence de soldats russes en Ukraine et vivement critiqué les sanctions antirusses. Cependant, Milos Zeman n'est pas l'unique responsable de la baisse de l'intérêt des Etats-Unis pour la Tchéquie. Une part de responsabilité incombe également au ministre des Affaires étrangères Lubomir Zaoralek. Lui aussi ne s'est pas rendu une seule fois aux Etats-Unis.

    Selon l'étude de la dynamique des rapports entre les Etats-Unis et la République tchèque sur ces 25 dernières années présentée par Alexandr Vondra au Centre d'études des relations transatlantiques de Prague, dont il est directeur, le gouvernement tchèque devrait développer une coopération plus étroite avec les Etats-Unis en matière de sécurité et dans le domaine militaro-technique dans le cadre de l'OTAN. L'ex-ministre a également appelé à accroître le budget de la défense tchèque.

    Lire aussi:

    Une explosion se serait produite dans une raffinerie en Espagne (images)
    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik