International
URL courte
0 21
S'abonner

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de la capitale du Yémen lors de la plus grande manifestation anti-Houthis depuis l'entrée des miliciens chiites dans Sanaa en septembre dernier, rapportent les médias internationaux.

Des milliers de personnes sont descendues samedi dans les rues de la capitale du Yémen lors de la plus grande manifestation anti-Houthis depuis l'entrée des miliciens chiites dans Sanaa en septembre dernier, rapportent les médias internationaux.

"A bas, à bas la loi des Houthis", ont notamment scandé les manifestants, qui ont répondu à l'appel du "Mouvement de rejet", créé récemment dans plusieurs provinces yéménites pour contrer la puissante milice chiite.

Le Yémen se trouve sans gouvernement ni président depuis vendredi après la démission des deux chefs de l'exécutif sous la pression des miliciens chiites (Houthis) qui ont assiégé durant toute la semaine le palais présidentiel et plusieurs autres bâtiments gouvernementaux.

Le gouvernement yéménite avec Khaled Bahah à sa tête a remis jeudi sa démission au président du Yémen Abd Rabbo Mansour Hadi, et ce dernier avait présenté sa démission peu après.

Le Yémen n'a plus connu de stabilité politique depuis 2011 et les manifestations antigouvernementales qui ont éclaté en plein Printemps arabe, menant à la démission du président Saleh en février 2012. Depuis la mi-août 2014, le Yémen est secoué par des actions des rebelles chiites d'Ansarullah.

Lire aussi:

«Plus rien ne sera jamais comme avant pour l'immobilier après le coronavirus»
Plus d'un million de personnes infectées par le coronavirus dans le monde
Les États-Unis, premières victimes du choc pétrolier?
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook