Ecoutez Radio Sputnik
Участие председателя Государственной Думы С.Е.Нарышкина в сессии ПАСЕ

APCE/libération d'Auschwitz: le président de la Douma interdit de parole

© Sputnik. Vladimir Fedorenko
International
URL courte
080181

Le président de la Douma et chef de la délégation russe à la session d'hiver de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) Sergueï Narychkine n'a pas été autorisé à prendre la parole lors de la cérémonie consacrée au 70ème anniversaire de la libération du camp de concentration Auschwitz, a annoncé le membre de la délégation russe Leonid Sloutski.

Le président de la Douma et chef de la délégation russe à la session d'hiver de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) Sergueï Narychkine n'a pas été autorisé à prendre la parole lors de la cérémonie consacrée au 70ème anniversaire de la libération du camp de concentration Auschwitz, a annoncé le membre de la délégation russe Leonid Sloutski.

"Le président de la Douma s'est vu refuser la parole lors de la cérémonie d'hommage organisée à l'occasion du 70ème anniversaire de la libération d'Auschwitz. Il s'agit d'une décision de la présidente de l'Assemblée Anne Brasseur qui se montre très réservée à notre égard", a déclaré M. Sloutski.

"Force est de constater que cette décision s'inscrit parfaitement dans le cadre des falsifications historiques, y compris concernant la libération d'Auschwitz, que nous entendons depuis plusieurs jours et semaines, notamment de la part du ministre polonais des Affaires étrangères", a souligné le parlementaire russe.

Le chef de la diplomatie polonaise Grzegorz Schetyna a déclaré 21 janvier sur Polskie Radio que le camp de concentration nazi Auschwitz-Birkenau fut libéré par des Ukrainiens. Le ministre a motivé son avis par le fait qu'il s'agissait d'une opération effectuée par le Premier front ukrainien.

Moscou a immédiatement répliqué en déclarant que ce camp fut libéré par l'Armée Rouge qui ne comprenait pas de troupes formées selon le principe ethnique.

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik