Ecoutez Radio Sputnik
    Prague veut coopérer avec Moscou, mais doit se plier aux décisions de l'UE

    Prague veut coopérer avec Moscou, mais doit se plier aux décisions de l'UE

    © Flickr /
    International
    URL courte
    0 262

    L'élargissement de la coopération avec Moscou correspond aux intérêts de Prague qui doit cependant se soumettre à la volonté de l’Union européenne.

    Prague souhaite resserrer ses liens économiques avec la Russie, mais doit suivre les décisions de l’Union européenne, notamment sur les sanctions antirusses, a indiqué vendredi à Sputnik Milan Mostýn, porte-parole de la Confédération des industries et des transports de la République tchèque.

    "L'élargissement de la coopération avec la Russie correspond complètement aux intérêts de la République tchèque, mais en tant que membre de l’Union européenne, nous devons nous soumettre aux décisions de l'UE", a déclaré M.Mostýn.

    Et d'ajouter que la plupart des hommes d'affaires et une bonne partie de la société tchèques intervenaient contre les sanctions imposées par l'UE contre la Russie, en les qualifiant de mesures de pression inadéquates sur la Russie.

    "Nombreuses sont ces sociétés tchèques qui ne veulent pas se retirer du marché russe (…) malgré la situation financière négative en Russie et les difficultés résultant des sanctions", a souligné le porte-parole.

    Les relations entre la Russie et l'Occident se sont détériorées en 2014 en raison de la situation en Ukraine. Fin juillet, l'UE et les Etats-Unis, dont les mesures ne concernaient initialement que des personnes physiques et morales russes, ont frappé de sanctions des secteurs entiers de l'économie russe. La Russie a riposté par un embargo alimentaire.

    La Russie a déclaré à maintes reprises que le langage des ultimatums et des sanctions à son encontre était inacceptable. Le Kremlin a plusieurs fois démenti toute implication dans les événements dans l'est de l'Ukraine et souligné son intérêt à voir surmontée la crise politique et économique dans l'Etat voisin.

    Lire aussi:

    Sanctions occidentales: Prague joue les Cassandre pour la Russie de 2015
    Prague prône une révision des sanctions antirusses de l'UE
    Vaclav Klaus : il n'y a plus de liberté en Europe
    La République tchèque perd son intérêt aux yeux des USA (ex-ministre)
    Tags:
    Union européenne (UE), République tchèque, Prague, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik