International
URL courte
0 1426
S'abonner

Un nouveau rapport américain sur la situation en Ukraine estime que Washington doit fournir à Kiev une assistance militaire directe et lui fournir des armes défensives létales.

L'éventuelle assistance militaire des USA au profit de l'Ukraine doit inclure des roquettes antichars, annoncent les experts américains, dont certains sont d'anciens membres de l'administration, qui ont préparé un nouveau rapport sur la situation en Ukraine.

Les auteurs sont persuadés que Washington doit apporter une assistance militaire directe à l'Ukraine et fournir des armes défensives létales.

"Cette assistance défensive létale doit inclure des roquettes antichars légères", stipule le document rédigé par les spécialistes d'Atlantic Council, de Brookings Institution et du Conseil pour les relations internationales de Chicago. Selon les auteurs, cette requête se justifie par l'état déplorable des armements de défense létaux utilisés par l'armée ukrainienne.

Il est également question d'accorder une assistance militaire non létale, en particulier des radars, des drones, des moyens de communication et des véhicules blindés Humvee.

D'après les auteurs du rapport, d'autres membres de l'Otan doivent également apporter une aide militaire à Kiev: "Notamment les pays qui utilisent des armements d'origine soviétique comparables à ceux de l'armée ukrainienne".

Parmi les auteurs du document intitulé "Préservation de l'indépendance ukrainienne, opposition à l'agression russe: que doivent faire les USA et l'Otan" figurent l'ex-ambassadeur des USA à l'Otan Ivo Daalder, l'ancienne sous-secrétaire à la Défense Michèle Flournoy, l'ancien sous-secrétaire d'État Strobe Talbott, les anciens ambassadeurs des USA en Ukraine Steven Pifer et John Herbst, et l'ancien commandant adjoint du commandement de l'Otan en Europe James Stavridis.

Les autorités ukrainiennes ont lancé en avril 2014 une opération militaire dans le Donbass contre les habitants de la région opposés au coup d'État de février dernier. Selon les dernières informations de l'Onu, le conflit a déjà fait plus de 5 000 victimes civiles. Depuis le 9 janvier, l'intensité des bombardements dans la région a augmenté, de même que le nombre de victimes du conflit.

Kiev a déclaré à plusieurs reprises que la Russie fournissait des armements aux insurgés du Donbass, et que des militaires russes étaient présents dans la région. Cependant, Moscou dément toutes ces accusations — les qualifiant d'infondées étant donné que les autorités ukrainiennes n'en ont jusqu'à présent fourni aucune preuve.

 

 

 

Lire aussi:

Niger: huit personnes dont six touristes français tuées dimanche par des hommes armés
L'explosion à Beyrouth a engendré un cratère de 43 mètres de profondeur - images
Le Pentagone explique le redéploiement de ses troupes en Europe
Tags:
États-Unis, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook