International
URL courte
Conflit au Soudan du Sud (66)
0 42
S'abonner

Le président sud-soudanais Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar ont signé lundi un nouvel accord de paix visant à mettre fin aux hostilités qui se poursuivent dans le pays depuis plus d'un an.

En vertu du document, Salva Kiir restera au poste présidentiel, tandis que son adversaire sera nommé vice-président du pays, rapportent les médias occidentaux se référant à des sources diplomatiques.

Le gouvernement sud-soudanais et les rebelles ont auparavant conclu au moins trois ententes sur la paix qui ont été violées dans les heures suivant leur adoption.

Au conflit issu d'une lutte interne au régime entre le président sud-soudanais Salva Kiir et l'ancien vice-président Riek Machar, se greffent de vieux antagonismes ethniques entre peuple Dinka et Nuer dont sont respectivement issus les deux hommes, trouvant notamment leurs racines dans la guerre civile soudanaise contre Khartoum (1983-2005) ayant débouché sur l'indépendance du Soudan du Sud en juillet 2011.

Les combats entre les forces fidèles au président Kiir et les mutins de Riek Machar ont éclaté dans la capitale Juba alors que le chef d'Etat accusait Machar de tentative de coup d'Etat. Les hostilités, qui ont fait des milliers de morts, s'accompagnent régulièrement de massacres à caractère ethnique.

Dossier:
Conflit au Soudan du Sud (66)

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Oubliée dans une voiture, une enfant décède sur le parking de l'hôpital à Cayenne
«Un objet enfoncé dans le crâne»: un violent meutre de deux femmes à Paris
«Ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs»: propos polémiques de Zemmour sur les mineurs isolés - vidéo
Tags:
Riek Machar, Salva Kiir, Soudan du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook