Ecoutez Radio Sputnik
    L’ambassadeur argentin en Russie Anselmo Tettamanti (au centre)

    Ambassadeur argentin: les sanctions ne font qu’aggraver les problèmes

    © Sputnik . Alexei Nikosky
    International
    URL courte
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
    0 145

    Les sanctions économiques unilatérales n’ont jamais contribué à la résolution des problèmes, estime l’ambassadeur argentin en Russie Anselmo Tettamanti.

    Les sanctions économiques unilatérales n’ont jamais contribué à la résolution des problèmes, elles sont inutiles et aggravent au contraire la situation, a déclaré dans une interview à l’agence RIA Novosti l’ambassadeur argentin en Russie Anselmo Tettamanti.

    "Les sanctions économiques unilatérales n’ont jamais contribué à la résolution des problèmes, elle ne font que nuire. Et elles ne pourront jamais être une base pour élaborer des solutions. C’est pourquoi nous croyons que le bras de fer lié aux sanctions ne durera pas longtemps. Les sanctions sont inutiles et ne font qu’aggraver les choses. Nous espérons sincèrement qu’on parviendra à les éviter. Ceci contredit en outre notre idée selon laquelle la crise ukrainienne ne peut être résolue que par des instruments diplomatiques", a indiqué l’ambassadeur, rappelant que l’Argentine avait elle aussi été victime des sanctions par le passé.

    Les relations entre la Russie et l'Occident se sont détériorées sur fond de crise en Ukraine. L'UE et les Etats-Unis ont adopté une série de sanctions économiques contre Moscou. La Russie a publié le 7 août une liste des produits alimentaires interdits d'importation en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, de l'Australie, du Canada et de la Norvège, en réponse aux sanctions occidentales.

    Dossier:
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

    Lire aussi:

    Russie-Argentine: les échanges atteindront 3 mds USD en 2015
    Sanctions: une guerre économique contre la Russie
    Russie: les sanctions restent "inévitables" (Merkel)
    Tags:
    Anselmo Tettamanti, Argentine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik