International
URL courte
Livraison d'armes à l'Ukraine (65)
0 273
S'abonner

Berlin est opposé à des livraisons d'armes en Ukraine, estimant que cela éloignerait encore plus le règlement du conflit.

Des livraisons d'armes en Ukraine entraveront la recherche d'un règlement du conflit, a estimé vendredi la ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen.

"Je suis persuadée que toute concentration de livraisons d'armes peut servir de catalyseur et nous éloigner encore plus d'un règlement voulu", a déclaré la ministre, intervenant lors de la Conférence de Munich sur la sécurité, dont la 51e édition a entamé ses travaux à l'hôtel de luxe Bayerischer Hof.  

Des responsables politiques du monde entier sont attendus à ce forum, dont la chancelière allemande Angela Merkel, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le vice-président américain Joe Biden et le président ukrainien Piotr Porochenko. Une journée de la conférence sera entièrement consacrée à la situation en Ukraine.

Les autorités ukrainiennes ont lancé en avril 2014 une opération militaire dans le Donbass contre les habitants de la région, qui se sont soulevés contre le coup d’Etat de février 2014. Selon les dernières informations des Nations unies, ce conflit a déjà fait plus de 5.300 victimes civiles. Depuis le 9 janvier, l'intensité des bombardements sur la région a augmenté, alourdissant le bilan des victimes. 

De vifs débats se déroulent à présent aux Etats-Unis sur un éventuel élargissement de l'assistance militaire à l'Ukraine, notamment sur des livraisons d'armements de combat, dits létaux. Moscou met en garde Washington contre de telles démarches.

Dossier:
Livraison d'armes à l'Ukraine (65)

Lire aussi:

Italie: la ministre de la Défense hostile aux livraisons d'armes à Kiev
Ukraine: des livraisons d'armes violeraient les décisions de l'UE
Livraisons d'armes occidentales à l'Ukraine: Moscou dispose de preuves irréfutables
L'Otan dément l'existence d'accords de livraisons d'armes à l'Ukraine
Tags:
Ursula von der Leyen, Ukraine, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook