Ecoutez Radio Sputnik
    John Kerry

    Washington ne voit pas de solution militaire à la crise ukrainienne

    © REUTERS / Michael Dalder
    International
    URL courte
    51e Conférence de Munich sur la sécurité (34)
    0 426
    S'abonner

    Selon John Kerry, il n'y a "aucune divergence" entre les Etats-Unis et l'Europe sur ce sujet.

    Les Etats-Unis sont solidaires avec l'Europe sur l'absence de solution militaire à la crise qui fait rage en Ukraine, a déclaré dimanche le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

    "Permettez-moi de rassurer tout le monde: il n'y aucune divergence entre les Etats-Unis et l'Europe. Nous sommes solidaires en ce qui concerne l'absence de solution militaire en Ukraine, et nous sommes unis dans nos efforts diplomatiques", a indiqué le chef de la diplomatie US intervenant dans le cadre de la Conférence de Munich sur la sécurité.

    Le gouvernement ukrainien mène depuis le 15 avril une opération militaire d'envergure pour réprimer les indépendatistes des "républiques populaires" de Donetsk et de Lougansk (sud-est). Les hostilités entre forces gouvernementales et brigades populaires du Donbass ont fait plus de 5.300 morts et causé des destructions importantes dans la région.

    Plus tôt dans la semaine, le Wall Street Journal a rapporté que l'administration américaine réexaminait la possibilité de fournir des armes défensives létales aux autorités de Kiev sur fond de reprise des combats dans le Donbass.

    Selon le journal, de telles livraisons pourraient comprendre des lance-missiles antichars portables Javelin, ainsi que des armes légères et des munitions.

    Dossier:
    51e Conférence de Munich sur la sécurité (34)

    Lire aussi:

    Maison Blanche: livrer des armes à Kiev n'aidera pas à régler le conflit en Ukraine
    Ukraine: la solution militaire inexistante
    Breedlove: une option militaire en Ukraine n'est pas exclue
    Poutine, Merkel et Hollande à la recherche d'un compromis sur l'Ukraine
    Tags:
    John Kerry, Munich, Ukraine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik