International
URL courte
Situation dans le Donbass (2015) (227)
0 695
S'abonner

Les socialistes bulgares organisent des protestations contre les sanctions antirusses qui tuent le tourisme et affectent l'économie du pays.

Plus de 400 personnes se sont rassemblées samedi près du siège de l'administration régionale de Varna, en Bulgarie, pour protester contre la guerre en Ukraine et les sanctions antirusses.

Les manifestants brandissaient des pancartes qui disaient "Non à la guerre en Ukraine" et "Les sanctions tuent le tourisme à Varna!". La foule scandait "Nous voulons la paix", "Non aux sanctions pour South Sream".

Cette action a été organisée par le Parti socialiste bulgare (BSP), lit-on dans un communiqué du site News Bulgaria.

Une protestation similaire du BSP s'est tenue le 10 février dernier en face de l'administration présidentielle à Sofia, la capitale. Les manifestants sont intervenus contre la participation de la Bulgarie au soutien militaire accordé à l'Ukraine et ont exigé de mettre fin à la politique antirusse.

Moscou a annoncé l’abandon de la construction du gazoduc South Stream qui aurait dû relier la Russie à l’Europe. Sous pression de l’Union européenne, la Bulgarie s’est opposée à ce projet, n'ayant pas accordé de permission à Moscou.

Le projet russo-italien South Stream, dont le chantier a été officiellement lancé en décembre 2012, aurait dû relier sur 3 600 kilomètres la Russie à la Bulgarie, pour se diriger ensuite vers l’Europe occidentale via la Serbie, la Hongrie et la Slovénie. Il devait avoir une capacité de 63 milliards de m3 par an.

Dossier:
Situation dans le Donbass (2015) (227)

Lire aussi:

La CE soutient la création d’un hub gazier en Bulgarie
La Bulgarie et la Roumanie prêtes à se sacrifier pour l'oncle Sam
Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
Tags:
sanctions, Parti socialiste bulgare (BSP), Varna, Ukraine, Bulgarie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook