International
URL courte
0 664
S'abonner

Le nombre d’Américains souhaitant renoncer à leur nationalité a été multiplié par 15 depuis 2008.

Le nombre d’Américains ayant renoncé à leur nationalité a atteint 3.415 personnes en 2014, un niveau record, indiquent les données du secrétariat du Trésor.

Ce chiffre correspond à une hausse de 14% par rapport à 2013, et est 15 fois supérieur à l’indicateur de 2008, quand 231 personnes avaient réalisé une telle démarche.

Selon les experts interrogés par le site CNN Money, cette tendance est liée au schéma complexe d’imposition aux Etats-Unis, qui se convertit en un fardeau insurmontable pour les expatriés. Certains indiquent devoir réunir un nombre si important de documents, qu’ils sont obligés d’engager un comptable, ce qui leur coûte des sommes importantes.

"Il y a encore beaucoup de monde sur la liste, il y a des gens qui attendent l’obtention d’un second passeport avant de renoncer à la nationalité américaine", indique un comptable interrogé par le site.

"Du point de vue international, le monde est divisé en deux: les gens qui souhaitent obtenir la nationalité américaine, et ceux qui tentent désespérément de s’en débarrasser", a de son côté indiqué l’avocat de la compagnie Butler Snow, Chris McLemore.

Lire aussi:

Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Documentaire sur Jeanne d'Arc censuré: la polémique gagne l'Assemblée nationale – vidéo
Tags:
Département du Trésor américain, Chris McLemore, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook