International
URL courte
0 246
S'abonner

Deux journalistes français ont été arrêtés au lendemain de la visite de Bernard Cazeneuve au Maroc.

Les autorités marocaines ont l'intention de renvoyer du pays deux journalistes de l'agence française Premières Lignes arrêtés auparavant à Rabat.

Selon le patron et fondateur de l'agence Paul Moreira, les journalistes Jean-Louis Perez et Pierre Chautard étaient chargés de réaliser un documentaire sur l'économique marocaine pour la chaîne de télévision France 3. Les policiers les ont interpellés avant de saisir leur matériel sous prétexte que les journalistes n'avaient pas d'autorisation de tourner au Maroc.

Pourtant, M.Moreira affirme que les journalistes ont demandé depuis plusieurs semaines une autorisation à Rabat sans avoir de réponse. De ce fait, ils ont conclu qu'ils pouvaient travailler dans la légalité.

MM Perez et Chautard ont été arrêtés au lendemain de la visite au Maroc du ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve après une année de brouille diplomatique entre les deux pays.

Lire aussi:

Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Documentaire sur Jeanne d'Arc censuré: la polémique gagne l'Assemblée nationale – vidéo
Tags:
journalisme, France 3, Pierre Chautard, Jean-Louis Perez, Paul Moreira, Rabat, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook