Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux européens

    Crise ukrainienne: l'UE élargit sa liste noire

    © AP Photo / Yves Logghe
    International
    URL courte
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
    0 653
    S'abonner

    La liste compte désormais 151 noms et 37 entités.

    L'Union européenne a publié une nouvelle "liste noire" de personnes et entités visées par des sanctions en raison de leur implication dans la crise en Ukraine.

    La liste compte les noms de 19 personnes, dont le premier vice-ministre russe de la Défense Arkadi Bakhine ainsi que le vice-ministre Anatoli Antonov, les députés de la Douma Joseph Kobzone (Russie unie) et Valeri Rachkine (Parti communiste), le chef adjoint de l'état-major général des forces armées russes Andreï Kartapolov et plusieurs responsables politiques et militaires des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, dont le commandant adjoint des forces de la DNR Edouard Bassourine.

    Les personnes figurant dans la liste sont visées par un gel de leurs avoirs et une interdiction de voyager dans l'Union européenne.

    Dans le même temps, neuf nouvelles entités ont été ajoutées à la liste, qui compte désormais 151 noms et 37 entités.

    Cette série de sanctions a été approuvée par les ministres européens des Affaires étrangères fin janvier après l'attaque contre la ville portuaire ukrainienne de Marioupol, qui a fait une trentaine de morts. Son entrée en vigueur, initialement prévue pour le 9 février, a été différée pour laisser de l'espace aux négociations diplomatiques visant à instaurer un cessez-le-feu dans le Donbass.

    Dossier:
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

    Lire aussi:

    Sanctions contre Moscou: l'UE pourrait étendre ses listes noires (journal)
    Moreno: l'économie de l'UE ne survivra pas à de nouvelles sanctions contre la Russie
    L’Europe ressentira douloureusement le « boomerang » de nouvelles sanctions
    Les sanctions et les relations UE-USA vues par les Européens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik