International
URL courte
0 214
S'abonner

Les hackers sont originaires de Russie, d’Ukraine et de Chine.

Des attaques menées à l'aide de virus informatiques ont été menées depuis 2013 par un groupe de hackers dont les membres sont originaires de Russie, d’Ukraine et de Chine, a révélé la société de sécurité informatique russe Kaspersky Lab.

Une centaine de banques d'une trentaine de pays, dont la Russie, les Etats-Unis et l'Allemagne, ont été victimes des malversations, a indiqué dans un rapport publié lundi Kaspersky, qui a enquêté avec Interpol et Europol. 

Les dommages ont déjà dépassé un milliard de dollars (environ 870 millions d'euros) pour les sociétés financières visées.

Les attaques, qui ont débuté en 2013 et se poursuivent jusqu’à présent, sont menées par un gang dont les membres sont russes, ukrainiens, et chinois, assure la société de sécurité.

Le gang a utilisé des virus informatiques pour infecter les réseaux d'entreprises afin de voir et enregistrer tout ce qui se passait sur les écrans des ordinateurs du personnel des sociétés financières.

La malversation a été dévoilée après qu’un distributeur de billets s’est mis à distribuer de façon aléatoire de l’argent dans la ville de Kiev (Ukraine). L’enquête confiée par la banque à Kaspersky a permis de mettre en évidence que les ordinateurs de la banque étaient infectés par un malware (logiciel malveillant).

Lire aussi:

Des hackers russes piratent 500 millions de comptes de messagerie
L'histoire des "hackers russes" effraie l'Angleterre
Le Daily Mail effraie les Britanniques avec des "hackers russes"
Les USA font la chasse aux hackers russes et chinois
Tags:
banques, cyberattaque, Europol, Interpol, Kaspersky Lab, Allemagne, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik