International
URL courte
Gazoduc Turkish Stream (101)
0 542
S'abonner

La coopération russo-hongroise dans le cadre du projet gazier Turkish Stream figurera parmi les thèmes évoqués lors de la prochaine visite de Vladimir Poutine à Budapest.

Lors de sa visite en Hongrie, qui débutera mardi, le président russe Vladimir Poutine évoquera avec les autorités hongroises la coopération dans le cadre du projet gazier Turkish Stream, a annoncé lundi aux journalistes le conseiller diplomatique du Kremlin, Iouri Ouchakov.

"Les parties examineront la situation qui a résulté de la position non constructive de la Commission européenne. Cette position nous a poussés à abandonner le projet de gazoduc South Stream pour choisir une autre option", a déclaré M. Ouchakov.

"Cette option fera l'objet d'un échange de vues", a affirmé le conseiller du président russe.

Lire plus: Turkish Stream: le calendrier des travaux prêt d'ici une semaine (Gazprom)

Selon lui, "la Russie fournit près de 80% du pétrole et 70%  du gaz naturel consommés par la Hongrie.

"Ce pays revêt une grande importance pour nous aussi bien en tant que marché d'écoulement de nos hydrocarbures qu'en tant que pays transitaire potentiel. Nous sommes prêts à engager un dialogue et un partenariat mutuellement avantageux dans ce domaine", a indiqué M. Ouchakov.

"Lors de la visite, les problèmes relatifs à cette coopération seront étudiés à la lumière du nouvel itinéraire de transport de notre gaz", a conclu le conseiller diplomatique du Kremlin.

Début décembre, la Russie a déclaré qu'elle renonçait au projet South Stream censé acheminer du gaz russe par le fond de la mer Noire vers la Bulgarie et d'autres pays de l'UE. Le projet a été abandonné, entre autres, en raison de la position hostile de l'UE.

La nouvelle formule proposée par Moscou prévoit la construction, par le fond de la mer Noire, d'un deuxième gazoduc entre la Russie et la Turquie (Turkish Stream) et la mise en place d'un hub gazier à la frontière turco-grecque.

Dossier:
Gazoduc Turkish Stream (101)

Lire aussi:

South Stream: forte pression US sur la Hongrie (Orban)
South Stream: la Hongrie déterminée à construire son tronçon
Turkish Stream: le calendrier des travaux prêt d'ici une semaine (Gazprom)
Le projet Turkish Stream prendra plus de temps que South Stream (Gazprom)
Tags:
Iouri Ouchakov, Vladimir Poutine, Hongrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook