International
URL courte
Manifestations anti-gouvernementales au Yémen (2011) (103)
0 102
S'abonner

Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté dimanche une résolution appelant les forces politiques yéménites, y compris le groupe Ansarullah (branche politique du mouvement chiite des Houthis), au règlement politique de la situation.

Les insurgés houthis ont rejeté la résolution adoptée dimanche par le Conseil de sécurité de l'Onu et appelant les miliciens chiites houthis à céder le pouvoir et à libérer le président et le premier ministre assignés à résidence à Sanaa.

Le Conseil de sécurité de l'Onu doit "respecter la volonté et la souveraineté du peuple yéménite et se montrer pertinent et objectif", ont déclaré les Houthis dans un communiqué cité par l'agence AFP.

Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté dimanche à l'unanimité une résolution appelant les forces politiques yéménites, y compris le groupe Ansarullah (branche politique du mouvement chiite des Houthis), au règlement politique de la situation. Le Conseil de sécurité a exigé que les insurgés s'engagent immédiatement dans des négociations sous l'égide des Nations unies.

Les Houthis ont proclamé début février une Déclaration constitutionnelle instaurant un Conseil présidentiel pour diriger le Yémen et dissolvant le parlement, qui sera remplacé par le Conseil national de transition. Il constituera un conseil de cinq hommes pour diriger les affaires de l'Etat.

Les manifestations antigouvernementales ont commencé dans le pays mi-août 2014. Un mois plus tard elles ont dégénéré en affrontements avec les forces de sécurité. En janvier 2015, après la prise de Sanaa par les chiites, le président Abd Rabo Mansour Hadi s'est entendu avec les rebelles sur l'entrée au pouvoir de l'opposition et a donné sa démission au parlement le 22 janvier. On a appris également que le gouvernement yéménite de Khaled Bahah avait aussi décidé de démissionner. Cependant, le 25 janvier, le chef de l’Etat a décidé de retirer sa demande de démission. Plusieurs pays dont la France ont fermé leurs ambassades à Sanaa.

Dossier:
Manifestations anti-gouvernementales au Yémen (2011) (103)

Lire aussi:

Yémen: la France ferme son ambassade après le Royaume-Uni
Yémen: le gouvernement présente sa démission
Yémen: les combattants chiites s'emparent du palais présidentiel
Yémen: affrontements entre armée et rebelles à Sanaa
Tags:
Conseil de sécurité de l'Onu, Ansarullah, Sanaa, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook